En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. J'accepte

Différence entre compression et contention

Les moyens de compression et de contention ont tous les deux des effets bénéfiques sur la circulation sanguine, notamment au niveau des membres inférieurs. Les chaussettes y afférentes présentent ainsi les mêmes visées envers l’insuffisance veineuse, mais des différences sont tout de même présentes, aussi bien dans leur mode de fonctionnement que dans leur concept de base.

La compression et la contention, deux systèmes différents, mais complémentaires

Exerçant une pression sur les membres inférieurs, la compression agit aussi bien à l’effort qu’au repos. Les bandes portées à cet effet sont utilisées pour une courte durée, dans la journée, et doivent être retirées la nuit pour permettre aux jambes de se détendre. Les bas, par contre, sont plus adaptés à une utilisation durable. En fonction de l’état de la personne, les chaussettes et les bandes peuvent s’arrêter juste au niveau des genoux, tout comme elles peuvent s’étendre jusqu’à la racine des cuisses.
Pour ce qui est de la contention, celle-ci est surtout adoptée pour avoir les jambes légères lors des contractions liées à la marche. Le principe de la contention s’oppose donc à l’augmentation de volume des membres inférieurs. La bande ou le bas utilisé n’est pas élastique et n’exerce que très peu de pression sur la peau et les tissus sous-jacents quand les pieds sont au repos. Par contre, dès qu’une contraction musculaire se manifeste à chaque pas, le niveau de pression augmente considérablement. Contrairement au bas et au manchon de compression, celui de contention est parfaitement toléré la nuit pour son effet drainant sur le système lymphatique.

Ce que les deux systèmes ont en commun

Utilisés en complément des chaussettes de récupération, les moyens de compression et de contention réduisent les douleurs associées à la fatigue et aux jambes lourdes. En même temps, ils favorisent l’accélération du flux sanguin, tout en limitant l’apparition des œdèmes.